2019, excellent millésime pour les primes de partage du profit

Eres, la société de conseil et de gestion, vient de publier la 8ème édition de son baromètre du partage du profit*. Le résultat est sans appel, le millésime 2019 est un record: les 120 groupes composant l’indice SBF120 de la bourse de Paris ont versé plus de 5.8 milliards d’euros de primes de partage du profit (participation, intéressement, abondement PEE PERCO), soit une hausse de près de 7.5% de hausse par rapport à 2018.

Les salariés de ces grandes entreprises ont donc reçu en moyenne 4 236 euros cette année (2018 : 4 137 euros ; 2017 : 4 121 euros). Comme chaque année, la disparité entre les entreprises et les secteurs d’activité est bien sûr importante :

  • 25 % de ces entreprises ont versé des primes de partage du profit inférieures à 1 000 euros,
  • 12 % de ces entreprises ont versé des primes supérieures à 10 000 euros.

En complément de ces primes de partage du profit, le montant versé de dividendes aux salariés actionnaires français au titre de 2019 est estimé à près de 620 millions d’euros.

En ces temps de crise, ces chiffres sont importants car ces dispositifs sont des outils importants de motivation et de cohésion dans l’entreprise. Ces sommes sont également des compléments significatifs pour des salariés qui ont vu souvent leur degré de certitude dans l’avenir diminuer fortement avec l’annonce quasi-quotidienne de plans sociaux ou subi une baisse du niveau de leurs revenus suite à la mise en œuvre de mesures telles que le chômage partiel par exemple.

Ceci démontre quoiqu’il en soit un engagement fort et durable des entreprises dans cette voie, sujet que le gouvernement veut placer au cœur de sa stratégie de gestion de la reprise économique.

Pour cette année 2020, l’assouplissement des règles en matière de d’accords d’intéressement et de participation comme l’extension des délais de signature de ces accords ou la capacité de mettre en place des dispositifs pour une seule année et non trois comme le prévoit normalement la loi devrait aider grandement. Il reste aux entreprises à retrouver le chemin de la croissance en cette période compliquée pour que le momentum se poursuive.

* https://www.eres-group.com/etudes-et-enquetes/sbf120-barometre-du-partage-du-profit/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *