Quelles options pour mon épargne salariale face aux incertitudes qui s’annoncent ?

La situation économique est difficile et les mois qui viennent s’annoncent incertains. Comme de nombreux salariés*, vous vous interrogez peut-être donc sur leur épargne salariale.

Un certain nombre de réponses claire peuvent être apportées même si le cas précis d’une crise sanitaire n’a jamais été prise en compte comme le précisent Florence Corne, de l’Autorité des marchés financiers (AMF), et Stéphanie Truquin, économiste à l’Institut national de la consommation (INC, éditeur de 60 Millions)**.

Prenons le cas de la compensation d’une perte de pouvoir d’achat due à la crise sanitaire de la COVID-19. Comme nous l’avons dit, ceci ne fait pas partie des cas de déblocage anticipés prévus la loi. La règle générale s’applique donc :

  • Blocage pour une durée de 5 ans pour vos avoirs placés dans un plan d’épargne entreprise (PEE),
  • Blocage jusqu’à la retraite pour votre argent placé sur un plan d’épargne pour la retraite collectif (Perco) ou un plan d’épargne retraite collectif (PERCOL).

Un certain nombre de cas permettant le déblocage par anticipation des sommes investies existent néanmoins et cette liste s’est allongée cette année avec la prise en compte des cas de violences conjugales***.

Rassurez-vous aussi et gardez en tête que, dans le cas général, l’argent placé en épargne salariale est protégé en cas de faillite de votre entreprise. En effet, votre épargne est hébergée dans un établissement financier, sur un compte à votre nom. Ces sommes ne sont donc plus dans les comptes de votre entreprise présente ou passée. Attention néanmoins, si vous avez investi cette épargne en actions de votre entreprise, votre investissement pourrait largement se dévaloriser. En effet, la valeur de votre entreprise dépend de sa santé économique et financière.

Finalement, en cas de licenciement, qu’il soit économique ou pour tout autre raison, la même règle s’applique. L’épargne salariale et retraite que vous avez accumulé dans le cadre du PEE de votre entreprise reste votre propriété. Vous êtes en droit de laisser vos avoirs dans le même établissement financier. Soyez cependant attentifs aux frais de tenue de compte. En quittant votre entreprise, ces frais deviennent à votre charge et peuvent être importants. Lors d’un licenciement, vous avez la possibilité :

  • De débloquer par anticipation les sommes investies dans votre PEE, l’argent placé en épargne retraite restant elle bloquée,
  • De demander le transfert de votre épargne vers le PEE ou le PERCO de votre nouvel employeur si ce dernier a mis en place des dispositifs d’épargne salariale & retraite.

* selon la dernière enquête d’OpinionWay sur l’épargne salariale de février dernier, 43% des salariés déclarent détenir au moins un dispositif d’épargne salariale

** https://www.60millions-mag.com/2020/06/22/pee-perco-mon-epargne-salariale-l-epreuve-de-la-crise-17499

*** https://www.epargne-salariale.fr/blog/2020/06/11/deblocage-anticipe-epargne-violances-conjugales/

Photo de jeshoots.com, Unsplash.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *